Achat de matériel technologique gare aux bugs !  

Avec l’augmentation des cadences de production, la diminution de durée de vie des produits (obsolescence programmée) et la technique de plus en plus complexe, on voit régulièrement apparaître sur le marché des produits fabriqués à la “va vite” et pas pleinement testés, quitte à avoir un certain niveau d’insatisfaction client.

Les constructeurs (tout comme les développeurs de logiciels) ne prennent plus le temps de bien tester leurs productions et on se retrouve avec des erreurs de fonctionnements (les fameux “bugs”) dans tout les types d’appareils du lecteur MP3 au lecteur DVD, en passant par les ordinateurs, les smartphones et même les machines à laver et les voitures.

De ce type de produit il y a toujours des petits programmes/logiciels intégrés (souvent appelés “Firmware”) qui pilotent les parties mécaniques et électroniques du produit.

Tout irait pour le mieux si ce Firmware pouvait être facilement mis à jour mais ce n’est pas toujours le cas. De plus beaucoup de produits contenant des bugs ne sont plus suivis par le constructeur au bout de quelques mois et on se retrouve avec un matériel qui ne fonctionne pas correctement et qui ne sera jamais corrigé. Vous pouvez toujours tenter des poursuites pour vice caché mais c’est long et coûteux (et les fabricants le savent bien).

Pour les problèmes mécaniques et électroniques il est rare (mais pas impossible) de voir apparaître des solutions (souvent des cache-misère) au travers d’une mise à jour du Firmware.

Si aucune solution n’est proposée, la réponse qui énerve le plus est “achetez donc la nouvelle version du produit qui corrige ce problème et apporte de nouvelles fonctionnalités” mais pour ce qui est déjà de corriger l’existant… que dalle ! et là encore les fabricants jouent sur le fait que le client ne portera pas plainte.

L’exemple des constructeurs automobiles est encore pire car si un lecteur MP3 de poche ne coûte pas grand-chose, devoir changer une pièces moteur anormalement fragile pour cause de défaut de conception peu coûter plusieurs centaines d’euros, et si certains sont allés jusqu’au procès (et l’ont gagné), les constructeurs savent qu’il est plus rentable pour eux de perdre quelques procès que de corriger le problème à la source.

Je me souviens par contre d’une heureuse expérience (ok c’était il y a longtemps) avec un lecteur CD de marque Plextor (à l’époque un haut-de-gamme), du temps où leur Firmware ne pouvait pas être mis à jour via l’ordinateur. Ce lecteur avait du mal à lire des pistes audio à haute vitesse, j’ai donc appelé leur support technique qui m’a dit être au courant du problème et m’a envoyé par la poste, à leurs frais depuis la Belgique, la puce contenant une nouvelle version du Firmware que j’ai pu remplacer facilement au travers d’une petite trappe située sous le lecteur.

Il y a eu aussi le fameux bug mathématique des Pentium qui a provoqué l’échange de milliers de processeurs aux frais d’INTEL, je me souviens en avoir bénéficié.

Plus récemment il y a eu le problème de certains modèles de cartes graphiques NVIDIA pour ordinateurs portables qui surchauffaient, provoquant des dysfonctionnements ou une panne définitive de la carte graphique.

La solution à ce problème a été différente selon les constructeurs d’ordinateurs intégrant ces modèles de carte graphique. Dans le meilleur des cas certains ont proposé un retour SAV pour changer la carte, mais d’autres ont mis à jour le Firmware de l’ordinateur pour contourner le problème en faisant tourner le ventilateur plus vite (provoquant une gêne auditive), ou en abaissant sa vitesse de fonctionnement pour réduire la chaleur dégagée (et donc la faire fonctionner moins vite), d’autres ont étendu la période de garantie.

On a aussi des produits qui ne peuvent pas être corrigés sans changer leur conception, et là il faut attendre une évolution sur les chaînes de production ce qui est généralement la dernière solution envisagée par le constructeur.

Donc lorsque vous achetez un produit technologique, vérifiez si possible que celui-ci a un numéro de série ou une date de fabrication récente et s’il est possible de mettre à jour son Firmware (allez visiter leur site Internet côté support technique).

Une autre problème se pose, celui des batteries. Même si vous achetez un produit neuf (contenant une batterie), si celui-ci traîne dans les stocks depuis 1 an, c’est autant de perdu (ou presque) sur la durée de vie de cette batterie. Une batterie assemblée chimiquement, même inutilisée, est une batterie qui vieillie et qui perdra plus rapidement de sa capacité.



Laisser une réponse

*